Membres du Tribunal

Protection contre les représailles. Votre droit, notre mission.

Le Tribunal est actuellement présidé par l'honorable Martine St-Louis, juge de la Cour fédérale. Elle a été nommée présidente le 21 décembre 2016 pour un mandat de cinq ans. L'honorable Elizabeth Walker, juge de la Cour fédérale, juge en chef adjoint de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, sont les deux autres membres du Tribunal.

Photo: L'honorable Martine St-Louis

L'honorable Martine St-Louis

Elle a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université de Montréal en 1987 et a été reçue au Barreau du Québec en 1988. Elle a exercé le droit chez Ogilvy Renault (Norton Rose) de 1991 à 2000, chez Heenan Blaikie de 2000 à 2001, et chez McCarthy Tétrault de 2001 à avril 2014. Ses principaux domaines de pratique sont le droit de l'immigration, le droit administratif, le droit du travail et le droit constitutionnel.

La juge St-Louis a participé activement à de nombreuses organisations professionnelles, dont l'Association du Barreau canadien, l'Association internationale du barreau et l'Association des avocats et avocates en droit de l'immigration.

Le 11 avril 2014, elle a été nommée juge de la Cour fédérale et le 3 juin 2015, elle a été nommée membre du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs.

La juge St-Louis a été nommée présidente du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs le 21 décembre 2016.

Photo: L’honorable Elizabeth Walker

L’honorable Elizabeth Walker

L’honorable Elizabeth Walker a obtenu un baccalauréat en droit (LL.B.) (médaillée d’or, summa cum laude) de l’Université d’Ottawa en 1986 et une maîtrise en droit de l’Université d’Oxford en 1987. Elle a été admise au Barreau de l’Ontario en 1989. Madame la juge Walker a effectué un stage et exercé le droit au sein du cabinet Osler, Hoskin & Harcourt LLP à Toronto et à Ottawa avant son arrivée à la Commission de la capitale nationale en 1991 à titre d’avocate. Elle est revenue au cabinet Osler en 1994, où sa pratique était axée sur les transactions de titres de sociétés ainsi que les questions commerciales et de gouvernance auprès de clients canadiens et internationaux. Madame la juge Walker a également donné le cours de droit commercial à l’Université d’Ottawa en 1995 et 1996. Elle a été associée directrice du cabinet d’Osler d’Ottawa de 2004 à 2014 et a siégé à de nombreux comités de la haute direction du cabinet pendant cette période. Madame la juge Walker a été, pendant 20 ans, très active dans le milieu des affaires. Elle a souvent présenté des exposés lors d’événements faisant la promotion du secteur de la technologie au Canada et a été conférencière invitée à l’Université d’Ottawa. Madame la juge Walker parle couramment l’anglais et le français.

En 2014, Madame la juge Walker a été nommée présidente du Comité externe d'examen de la GRC, un tribunal administratif fédéral situé à Ottawa. À titre de présidente, elle s’est principalement concentrée sur le droit administratif et le droit du travail, ainsi que sur les questions liées à la Charte et aux droits de la personne. À la suite des modifications apportées à son mandat en novembre 2014, elle a guidé le Comité pendant une période de transition importante.

Tout au long de sa carrière, madame la juge Walker a été une ardente défenseure de l’avancement des femmes dans la profession juridique. Elle a encadré et conseillé des femmes en ce qui concerne tous les aspects de la profession, de façon informelle ainsi qu’à titre de haute dirigeante.

Madame la juge Walker a été nommée à la Cour fédérale le 26 février 2018.  Le 12 mars 2020, Mme la juge Walker a été nommée membre du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs pour une période de cinq ans.

Photo: L'honorable Ann Marie McDonald

L'honorable Ann Marie McDonald

Madame la juge McDonald a obtenu un baccalauréat ès arts en 1991 et un baccalauréat en droit en 1993 de l’Université du Nouveau-Brunswick. Elle a été admise au barreau du Nouveau Brunswick en 1994.

Au moment de sa nomination à la Cour fédérale en septembre 2015, madame la juge McDonald était l’associée directrice adjointe du cabinet d’avocats du Canada atlantique McInnes Cooper. Ses domaines de pratique étaient principalement les litiges commerciaux, le droit de l’emploi, le droit administratif et les questions réglementaires. Elle a comparu devant les tribunaux du Nouveau¬Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île-du-Prince-Édouard et de l’Ontario ainsi que la Cour d’appel fédérale. Elle a également comparu devant de nombreux tribunaux administratifs et organismes de réglementation.

Dans le cadre de sa pratique juridique, madame la juge McDonald a été une ardente défenseure de la gestion de projets juridiques et, en 2010, elle a obtenu la désignation de spécialiste en gestion de projet (SGP) de l’International Project Management Institute. À cette époque, elle était l’une des rares avocates au Canada à détenir cette désignation.

Le 1 septembre 2015, elle a été nommée juge de la Cour fédérale et le 25 février 2022, elle a été nommée membre du Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs.

Les documents PDF offerts sur le présent site peuvent être consultés ou imprimés hors ligne avec le logiciel Acrobat Reader ©. Si vous n'avez pas ce logiciel, vous pouvez le télécharger gratuitement à partir du site Web d'Adobe, où vous trouverez des instructions sur la façon de configurer votre fureteur pour l'adapter au logiciel Acrobat Reader et pour obtenir du soutien technique et des mises à niveau.

Date modifiée :